Vivre à Vélo en Ville

Vivre à Vélo en Ville - Association de cyclistes urbains de Montreuil (Seine Saint Denis - France), membre de la Fubicy
Bulletin d'octobre 2005

 

mars 2004
mars 2004

Agenda

  • lundi 7 novembre, 20h30, réunion mensuelle 35 avenue de la Résistance
  • lundi 5 décembre, 20h30, assemblée générale annuelle de VVV, 50 avenue de la résistance. Avec crèpes et un petit coup à boire... Apportez aussi un petit truc à grignoter!

Editorial

Depuis le 30 mars 2002, VVV et la ville de Montreuil sont associés dans une charte de coopération sur les aménagements cyclables. Selon une clause de l’Article 2, un “monsieur vélo”, désigné par la Ville [sera] l’interlocuteur unique de VVV et le relais entre VVV et tous les services de la Ville concernés par [ces objectifs].

A partir de cette date, VVV a donc coopéré avec un jeune ingénieur au fil de nombreuses réunions d’information et de concertation, à l’occasion, sur le lieu même des projets d’aménagement. Monsieur vélo, cycliste lui-même, a toujours fait preuve d’une grande compétence professionnelle et d’un très bon sens du dialogue, dans un domaine de l’urbanisme où la tâche n’est pas facile. Cette collaboration a marqué une véritable étape dans le rôle de notre association qui est ainsi passée de la revendication à l’action. Monsieur Vélo a su reconnaître le potentiel de VVV et veillé à ce que nos suggestions trouvent une inscription sur le terrain, dans la mesure de ses prérogatives. Parallèlement, la concertation nous a permis d’envisager les aménagements sous des angles matériel et pratique que nous connaissions mal auparavant.

Nous avons fait part plusieurs fois de nos insatisfactions sur la qualité de la concertation. Ces quelques lignes en forme d’hommage à la personne qui était chargée de la mettre en oeuvre n’effacent pas des critiques qui visaient pour l’essentiel les élus concernés qui sont, il faut le rappeler, les maîtres de cette concertation. A nous de profiter de cette première expérience pour être plus précis dans nos exigences (régularité des rencontres, communication des documents, des plannings ...).

A l’heure où Monsieur vélo quitte Montreuil pour une autre mission dans un département voisin, nous tenons à lui marquer notre reconnaissance pour le travail accompli au cours de ces trois années de coopération. Notre interlocuteur est remplacé par une interlocutrice que nous allons rencontrer prochainement.

Mairie-Boissière à vélo

Présentation du projet d’aménagement cyclable sur le bd P. Vaillant-Couturier et l’av. A. Briand (de la place F. Mitterrand à la rue Saint-Denis).

Réunion du 7 oct 2005. (9h30 - 12h30.) Présents : le bureau d’études Véloplan, M. Penduff, un ingénieur de la voirie, la nouvelle madame Vélo, le CG, la DDE, la RATP -

pour VVV Fabienne, François et Henri.

Longue séance de travail, ambiance de vrai travail à base d’échange et de recherche des solutions possibles les meilleures. Nous verrons les détails dans le bulletin de novembre. Une piste en site - presque - propre à la montée, une bande cyclable à la descente.

Le projet nous semble dans ces aspects principaux tout à fait intéressant avec des améliorations à apporter.

Nous avions suggéré il y a plus de 18 mois que les handicapés du foyer Glasberg (rue Mélies) puissent utiliser cette piste. Proposition totalement oubliée qu’il va donc falloir rappeler.

L’autre projet concerne la rue Saint-Denis et la rue du Colonel Fabien depuis la rue de Rosny au bd de la Boissière en passant par le collège Fabien. Il s’agit d’un itinéraire intéressant compte tenu du nombre des établissements scolaires et des sens uniques.

Balade du 25 septembre

Pour cette balade une quinzaine de cyclistes ont profité des éclaircies pour d’abord rejoindre par des petites rues du bas Montreuil la rue de Lagny et ses nouveaux immeubles de bureaux. Les pistes cyclables de la porte de Vincennes permettent ensuite de rejoindre en toute quiétude la coulée verte avec son double cheminement piétons et vélos. Le relais est pris ensuite avec les pistes cyclables de Bercy où, après une discussion sur le choix du meilleur itinéraire, nous avons rejoint les berges de la Seine, le parc Tino Rossi et ses sculptures modernes : arrivée devant Notre Dame, joyau de l’art gothique. Le retour fut effectué dans le même esprit : on prend le temps, on se promène en discutant, on s’attend aux carrefours ou en cas d’incident mécanique.

Prochaine balade : la découverte d’une partie du patrimoine de logements sociaux de Montreuil : circuit en cours de définition : n’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions.

La région Ile-de-France vient d’éditer une carte au 1/53 000ème des itinéraires cyclables. Elle est gratuite, bien faite … permet et permettra de repérer les communes qui agissent et celles qui ne font rien. Vous en voulez une ? téléphonez au 01 48 70 87 10 .

Bourse aux vélos

La nouvelle organisation du stand avec un accès vendeurs distinct de l’accès acheteurs et une piste d’essai a permis une bourse aux vélos plus détendue et sans aucun vol de vélo. Sous ce beau soleil d’automne, les vendeurs ont été aussi nombreux qu’au printemps dernier avec 182 vélos et accessoires déposés.

Notre partenaire depuis maintenant 2 ans des Ateliers de la Bergerette, association d’insertion de Beauvais qui répare notamment des vélos, y contribue largement, sans oublier son installation d’une sono fonctionnant avec l’énergie de nos mollets qui a largement contribué avec le fond musical à la bonne ambiance de cette journée.

Par contre, les acheteurs ont visiblement plus trouvé leur bonheur qu’au printemps avec un total de 152 ventes contre 140 en avril dernier. La vente des vélos enfants est passée d’avril à octobre de 38 vélos à 33 avec un prix moyen également en baisse 30 contre 37. La hausse provient donc des vélos adultes dont la vente est passée de 94 à 116 avec un prix moyen de 61,50 (60 en avril). Au final, avec le don du produit de la vente de 2 vélos par des adhérents, la bourse aux vélos rapporte 617,35. Cette bourse a été l’occasion pour 7 d’entre vous de réadhérer et pour 3 nouveaux montreuillois de nous rejoindre.

21 (vous lisez bien, vingt-et-un) adhérents ont animé cette bourse auxquels s’ajoutent tous ceux qui sont passés nous dire un petit bonjour.

Un grand merci à Mimi qui a préparé un succulent repas afin de redonner l’énergie nécessaire à tous les bénévoles organisateurs pour teminer la journée.

Vélo en bande dessinée

L’aigle sans orteils de LAX. Dupuis, collection “Aire Libre”. 2005. 80 pages.

Lax est un auteur, scénariste-dessinateur, qui fait du vélo depuis toujours et son amour de la petite-reine se ressent bien. Il nous propose un voyage dans le temps complètement inédit pour une bande dessinnée. En effet, cet album nous fait vivre l’histoire d’Amédée Fario, coureur cycliste du Tour de France dont la vocation va être contrariée par la Grande Guerre de 14-18. Les conditions très difficiles qu’ont connu les forçats de la route, les paysages de la France de cette époque et les émotions des personnages sont magnifiquement rendus. On découvre ainsi notamment le destin de ces coureurs isolés, qui ne pouvaient compter que sur eux mêmes et leur famille pour toutes les questions de logistique, matériel, ravitaillement, hébergement... avec l’espoir de se faire remarquer dans une étape et d’intégrer une grande équipe.

Vu dans “20 minutes”

Vélo-Cité décline toute responsabilité dans le hold-up, jeudi, d’une agence bancaire bordelaise au cours duquel les malfaiteurs se sont enfuis... à bicyclette. Reste que le vélo touche toutes les catégories de la population et qu’il est le moyen de déplacement le mieux adapté à nos agglomérations congestionnées...
Magali Viaud, association Vélo-cité (Bordeaux)


retour